Macron dit que les partis doivent coopérer après avoir perdu le contrôle du parlement | France

Les dirigeants des partis d’opposition en France ont convenu de la nécessité d’éviter l’impasse politique et doivent maintenant apprendre à faire des compromis, a déclaré mercredi Emanuel Macron alors qu’il fait face à la plus grande crise de sa carrière et à une impasse politique sans précédent après avoir perdu le contrôle du Parlement.

Dans ses premiers propos depuis que la formation centriste est tombée sous la majorité absolue de plus de 40 sièges élections parlementaires Dimanche, Macron a déclaré que des accords entre les partis devaient être conclus et qu’il essaierait de constituer une majorité de travail dans les semaines à venir.

« Je ne peux ignorer les fractures et les divisions profondes qui ont traversé notre pays et se reflètent dans la composition de la nouvelle formation. [national] Parlement », a déclaré Macron dans un discours télévisé mercredi soir.

Macron avait le contrôle total du Parlement lors de son premier mandat en 2017. Mais les électeurs qui l’ont réélu président en avril, irrités par la hausse de l’inflation et son apathie perçue, ont suspendu le Parlement dimanche.

“Nous devrons clarifier dans les prochains jours le degré de responsabilité et de coopération que les différents organes de l’Assemblée nationale sont prêts à accepter”, a-t-il déclaré.

L’ascension historique de la Marche nationale anti-immigrés d’extrême droite de Marine Le Pen en a fait le plus grand parti d’opposition.

L’alliance de gauche dirigée par le parti d’extrême gauche France Insoumis de Jean-Luc Mélenchon, actuellement le troisième plus grand parti au parlement avec environ 72 sièges, a également fait de gros progrès. D’autres dans l’alliance de gauche incluent les socialistes et les verts.

Le Pen, qui est arrivé deuxième derrière Macron lors de l’élection présidentielle d’avril après avoir promis de réduire la TVA sur le carburant et d’interdire le hijab musulman dans tous les lieux publics, a salué mercredi son nouveau groupe de parti avec une victoire à l’Assemblée nationale. Avec 89 nouveaux membres, c’est le plus grand nombre de législateurs d’extrême droite au Parlement français de l’histoire moderne.

“Des millions de Français se sont vu refuser une représentation équitable au parlement pendant des décennies, mais ils sont représentés aujourd’hui.”

Le parti de Le Pen a historiquement obtenu de mauvais résultats aux élections législatives sans représentation proportionnelle à deux tours de scrutin, mais cette fois, ils ont résisté à cette tendance.

Les nouveaux députés d’extrême droite comptent un nombre important d’élus locaux, qui prouvent le succès de l’extension de l’extrême droite à travers la France à la base, au-delà de ses principales régions postindustrielles du nord-est et de son fief du sud. Dans le Sud-Ouest et dans certaines zones traditionnellement tenues par la gauche, on assiste à une montée en puissance de l’extrême droite en Gironde. Le parti s’est étendu le long de la Normandie, de la Bourgogne, du centre de la France, du nord-est et de certaines parties de la côte méditerranéenne.

Le Pen a affirmé que les députés incluaient de nouveaux profils qui représentaient mieux la société française. Les députés novices de son parti comprenaient trois policiers, trois anciens journalistes et un soignant pour personnes âgées.

Une nouvelle députée d’extrême droite pour la Normandie était Katiana Levavasseur, une femme de ménage dans un supermarché. L’actrice de 52 ans a déclaré vouloir défendre “l’emploi des ouvriers non qualifiés en France qui, comme moi, se lèvent tôt le matin et gagnent 11,75 euros de l’heure”. Il s’est décrit comme “la preuve vivante qu’on peut partir de rien et entrer au parlement”.

Jorys Bovet, chauffeur-livreur de 29 ans, a été sélectionné pour l’extrême droite dans l’Allier, dans le centre de la France. “Je viens du monde réel. Je travaille depuis que j’ai 16 ans. Je peux voir le coût de traverser une crise, tout le monde est taxé, les gens en ont marre”, a-t-il déclaré au journal local La Montagne.

L’extrême droite José Beaurain, 50 ans, également issue de la classe ouvrière, est devenue le premier député aveugle à entrer au Parlement. Il a travaillé comme accordeur de piano dans un magasin de musique et a été un ancien vice-champion de France de musculation. Il a complètement perdu la vue à cause d’une maladie génétique en 2008 et a confié au Parisien cette semaine : « C’est pour ça que je n’ai pas été sélectionné, je n’en ai pas parlé dans la presse, mais c’est une grande fierté pour moi. Cela prouve que n’importe qui peut avoir des rêves et des ambitions, même avec un handicap.

Le parti de Le Pen, qui vient de commencer à préparer la prochaine élection présidentielle, qui se tiendra cinq ans après la fin du mandat de Macron, espère utiliser le parlement comme un outil pour gagner en prestige et en visibilité, alors que d’autres partis continuent d’accuser le parlement d’être raciste et raciste. Anti-musulman, qui dit que le manifeste anti-immigrés de la France de rester pour les Français est inconstitutionnel.

“Nous serons une opposition farouche, mais aussi une opposition responsable, respectueuse des institutions et toujours constructive”, a déclaré Le Pen.

Le parti lourdement endetté recevra une injection massive de fonds de son nouveau groupe parlementaire, ce qui l’aidera à rembourser un prêt en cours contracté auprès d’une banque russe pour sa campagne électorale de 2014.

“,”caption”:”Sign up to First Edition, our free daily newsletter – every weekday morning at 7am BST”,”isTracking”:false,”isMainMedia”:false,”source”:”The Guardian”,”sourceDomain”:”theguardian.com”}”>

Inscrivez-vous à notre newsletter quotidienne gratuite First Edition – tous les jours de la semaine à 7h00

Séparément mercredi, les procureurs français ont déclaré qu’ils enquêtaient sur un ministre subalterne après que deux allégations de viol ont été portées contre lui. Selon le magazine français Marianne, les allégations remontent à l’époque où Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État au développement, à la francophonie et aux partenariats internationaux, exerçait la profession de gynécologue.

Le service hospitalier de Paris a déclaré n’avoir eu connaissance d’aucune plainte à son encontre. Le ministère des Affaires étrangères n’a pas répondu aux demandes de commentaires, a rapporté l’AFP.

Leave a Reply

Your email address will not be published.